La musique atelle un genre ? Genre et discours sur la musique de l’Antiquité au XXI e siècle

Deadline: 15/03/2016

Université Jean Monnet de Saint-Étienne,
21-22 octobre 2016

Ce colloque s’inscrit comme un moment de réflexion à la suite de séminaires proposés par deux groupes de recherches, l’axe genre du LIRE (UMR 5611 Lyon/Saint-Étienne) et le Cercle de Recherche Interdisciplinaire sur les Musiciennes (CReIM). Parallèlement puis de manière convergente, ces équipes de chercheuses et chercheurs ont entrepris de questionner l'histoire des discours sur la musique au prisme du genre.
En 1986, Joan Scott définissait le genre comme « un élément constitutif de rapports sociaux fondés sur des différences perçues entre les sexes » et comme « une façon première de signifier des rapports de pouvoir » . Que fait le genre à la théorie musicale et aux discours sur  la musique et comment ces derniers font-ils le genre ? Ces questionnements ont été au coeur des premiers travaux de la musicologie critique féministe états-unienne qui, dans les années 1990, se sont focalisés principalement sur la première modernité italienne et les discours théoriques du XIX e siècle. Le présent colloque voudrait poursuivre et élargir cette réflexion en l’ouvrant sur une vaste période chronologique et sur un large éventail de genre et de styles musicaux de toute origine géographique (musiques classiques et contemporaines, musiques de tradition orale, jazz, pop, rock, rap, variété et toutes lesdites « musiques actuelles », etc.).
En effet, de la philosophie antique à la musicologie et l’ethnomusicologie du XXIe siècle, les discours sur la musique sont souvent marqués par l’utilisation d’une terminologie genrée qui, généralement, hiérarchise le masculin et le féminin. Ce colloque interrogera la présence et l’usage du genre dans les discours sur la musique, qu’ils s’attachent au matériau musical ou aux personnes qui pratiquent la musique.

Pour en savoir plus, consulter l'appel à contributions (pdf).

Made by Rekall Design