logo
Populate the side area with widgets, images, navigation links and whatever else comes to your mind.
18 Northumberland Avenue, London, UK
(+44) 871.075.0336
ouroffice@vangard.com
Follow us
Suivez nous Sophia, réseau belge des études de genre

+32 (0)2 229 38 69

Rue du Méridien 10, 1210 Bruxelles

Actualités

Maternités, ̶m̶a̶t̶e̶r̶n̶i̶t̶é̶s̶

Maternités désirées, maternité subies, maternités absentes, maternités refusées, maternités regrettées, maternités plurielles, maternités pour autrui, maternité opprimée, maternité comme épanouissement, comme travail … pour son troisième numéro, la revue En Marges ! se penche sur non pas sur «la» mais sur «les maternités» et recherche des contributions — avec une forte composante analytique de préférence — sur ce thème au carrefour de l’intime et du politique.

Le sujet vous touche, touche à vos travaux ? N’hésitez pas à nous envoyer vos contributions, sous quelque forme que ce soit (article académique, podcasts, fiction, etc.), avant le 30 septembre 2019.

lancel.juliette@gmail.com

——–

 

En Marges ! est une revue en ligne qui explore les enjeux politiques de l’intime à travers les sciences humaines et les arts.

Les sexualités, le corps, les émotions sont traversés par des rapports de force éminemment politiques. Si cela peut sembler évident aux spécialistes, ça ne l’est pas nécessairement ailleurs, y compris dans les milieux engagés où l’intime constitue trop souvent un angle mort.

En Marges ! a l’ambition d’adresser au grand public des contributions de chercheurs·ses, d’activistes, d’artistes. Dans une démarche d’inclusivité, nous demandons d’écrire dans une langue claire et de définir chaque terme ou concept indispensable. Conscient·es des rapports de domination qui structurent notre société, nous souhaiterions mettre l’accent sur ces thématiques trop souvent invisibilisées  pour proposer une lecture intersectionnelle des politiques de l’intime.

Nous souhaitons une rigueur académique quant au respect des sources citées, au traitement des sujets et à la contextualisation des contributions. Pour autant, il n’est pas besoin d’être universitaire de profession. Chacun·e est invité·e à proposer des textes, des podcasts et/ou des créations artistiques. Un comité de lecture sélectionnera ensuite les contributions dans l’esprit de la revue.

 

Consignes aux auteur·es :

Nous voulons que quelqu’un·e qui s’intéresse à ces sujets mais sans avoir l’habitude de lire des textes universitaires ne se sente pas perdu·e.

–          Brièveté : 10 000 signes maximum

–          Clarté : éviter le jargon dans la mesure du possible, proposer une définition lorsque c’est nécessaire, insérer des liens ou des notes de bas de page pour expliciter les concepts évoqués.

 

Merci de joindre une biographie de quelques lignes, à la troisième personne. Un nom de plume est tout à fait possible.

La revue, intégralement bénévole, n’exige en aucun cas l’exclusivité vis-à-vis des contributions.