logo
Populate the side area with widgets, images, navigation links and whatever else comes to your mind.
18 Northumberland Avenue, London, UK
(+44) 871.075.0336
ouroffice@vangard.com
Follow us
Suivez nous Sophia, réseau belge des études de genre

+32 (0)2 229 38 69

Rue du Méridien 10, 1210 Bruxelles

Actualités

Séminaire de recherche interdisciplinaire du RéFRI

Séminaire de recherche interdisciplinaire du RéFRI

Date : Jeudi de 16h30 à 18h de façon bimestrielle.

Les séminaires auront lieu en visioconférence (écrire à reseau.refri@gmail.com pour obtenir le lien)

 
Présentation : Le Réseau francophone de recherche sur l’intersexuation (RéFRI) a pour objet de favoriser la recherche francophone sur les réalités intersexes et des personnes présentant des variations du développement sexuel, dans une perspective de droits humains telle que définie par les conventions internationales. Il cherche à développer les recherches dans tous les champs universitaires et favorise l’interdisciplinarité. Il valorise également les expertises hors milieu académique. Il encourage la valorisation des travaux et l’entraide entre personnes impliquées dans la recherche sur l’intersexuation. Il développe des événements et des publications autour de ces thématiques, dans une perspective de respect des droits humains. Le RéFRI a été créé à l’initiative de personnes intersexes impliquées dans la recherche universitaire et désireuses d’une recherche respectueuse des droits des personnes intersexes.

 

Programme 2020-2021

Séance 1 : jeudi 26 novembre 2020 de 16h30 à 18h

Gabrielle Houbre (maîtresse de conférence en histoire, CERILAC, Université de Paris) : « Les deux vies d’Abel Barbin, né Adélaide Herculine (1838-1868) ».

 

Séance 2 : jeudi 14 janvier 2021 de 16h30 à 18h

Audrey Boisgontier (doctorante en droit, CREDOF, Paris 10) : « Bicatégorisation et intersexuation : la binarité sexuée comme obstacle au respect du droit à l’intégrité physique des personnes intersexes ».

Gaëlle Larrieu (doctorante en sociologie, OSC, Sciences Po) : « Gérer des savoirs inconfortables : ce que les parents disent et ne disent pas à leurs enfants à propos de leurs variations du développement sexuel ».

 

Séance 3 : jeudi 25 février 2021 de 16h30 à 18h

Magali Le Mens (docteure en histoire de l’art, Université de Genève) : « Poursuivre les recherches ».

Audrey Aegerter (diplômée du master interdisciplinaire en droits de l’enfant, Université de Genève) : « De collaboration à opposition ; la traduction des droits des personnes intersexes entre 2006 et 2015 ».

 

Séance 4 : jeudi 1 avril 2021 de 16h30 à 18h

Michal Raz (docteure en sociologie, IRIS, ATER-EHESS) : « La production des évidences sur l’intersexuation. Savoirs et pratiques médicales autour de l’hyperplasie congénitale des surrénales (France, 1950-2018) ».

 

Séance 5 : vendredi 7 mai 2021 de 16h30 à 18h

Koukiyoani Koutiangba (doctorante en anthropologie, LAM, Université de Bordeaux) : « Eux ça va, mais c’est un vrai problème : les personnes intersexes à l’épreuve des tensions entre sexe et genre au Burkina Faso ».

Loé Petit (doctorant·e en sciences politiques, LEGS, Paris 8) : « L’émergence de la cause intersexe comme thématique publique en France ».

 

Séance 6 : jeudi 17 juin 2021 de 16h30 à 18h

Marie Kill (doctorante en philosophie, Université de Liège) : « Repenser l’intersexuation à l’épreuve de la troisième révision de la loi de bioéthique (2018-2020) ».