logo
Populate the side area with widgets, images, navigation links and whatever else comes to your mind.
18 Northumberland Avenue, London, UK
(+44) 871.075.0336
ouroffice@vangard.com
Follow us

Follow Us Sophia, Belgisch Netwerk voor Genderstudies

+32 (0)2 229 38 69

Middaglijnstraat 10, 1210 Brussels

Nieuws

SÉMINAIRE GENRE ET MONDE CARCÉRAL « DANS ET HORS LES MURS »

SÉMINAIRE GENRE ET MONDE CARCÉRAL « DANS ET HORS LES MURS »
ANNÉE 2020-2021
L’influence des représentations genrées : de la qualification pénale à la vie en prison

Organisé par :
Natacha Chetcuti-Osorovitz. Maître de conférences en sociologie, HDR, Centrale Supélec, IDHES ENS-Paris-Saclay (natacha.chetcuti-osorovitz@centralesupelec.fr)
Valérie Icard. Doctorante en science politique, CESDIP / Université de Paris-Saclay ; Ingénieure d’études, CESDIP / INHESJ (valerie.icard@cesdip.fr)

Avec le soutien de la MSH Paris-Saclay.

Le séminaire se déroulera cette année à la MSH Paris-Saclay. Des précisions sur le lieu et les horaires seront données à la rentrée.

PRÉSENTATION DU SÉMINAIRE :
Cette année, pour la quatrième édition du séminaire, nous avons choisi de mettre la focale sur les liens entre « le dehors » et « le dedans » et sur les dynamiques de circulation des normes de genre pour penser l’enfermement contemporain. « La vie en prison [doit être] alignée aussi étroitement que possible sur les aspects positifs de la vie à l’extérieur de la prison », d’après la règle pénitentiaire européenne n° 5. Si cet objectif de normalisation carcérale
promeut une relative amélioration des conditions de vie en détention, il invite également à analyser l’institution carcérale en tenant compte de l’ordre social hors les murs. C’est toute l’ambition des interventions présentées cette année.

Deux séances seront consacrées à l’influence des rapports sociaux de sexe sur le fonctionnement du système pénal, considéré au sens large (institutions policière et judiciaire, mais également institutions d’encadrement des jeunes). Il s’agira de mieux comprendre comment les normes de genre interviennent dans le traitement pénal contemporain et
dessinent les contours de la population incarcérée. Deux autres séances permettront d’analyser l’importation entre les murs de logiques venant de l’extérieur. On réfléchira ainsi à l’influence des codes de genre dans l’accompagnement culturel en prison. Nous nous intéresserons également à la façon dont l’introduction de logiques marchandes en prison conditionne le parcours matériel des femmes détenues. Enfin, le séminaire se clôturera sur une dernière séance portant sur les convergences et divisions entre les mouvements de lutte féministes et anti-carcéraux. Ici, encore, l’objectif sera d’interroger les liens qui se nouent (ou se dénouent) entre les actions protestataires collectives dans et hors les murs.